Loading...
ACCUEIL2019-04-25T22:55:44+00:00

LE PROJET

Depuis 1994, chaque année, pendant 6-7 jours, tous les élèves de troisième année du Centre Scolaire Saint-Remacle de Stavelot parcourent environ 400 kilomètres à vélo.

Ils parcourent les chemins de halage qui bordent les canaux ou empruntent des « voies vertes » pour rejoindre la mer ou l’océan.

En 25 ans, les éditions ont déjà connu diverses destinations: la Wallonie et la Flandre, pour les premières années du projet; la France, en particulier, pour les années suivantes: le Canal du Midi, la Bretagne, la Bourgogne, la Normandie, la Vendée, l’Alsace, le Massif Central, la Gironde, la Baie de Somme, la Loire etc.; l’édition de 2016 s’est même exportée, le temps de quelques étapes, en Allemagne et au Luxembourg.

En 1998, le projet remporte la troisième place du « Prix Reine Paola » qui récompense les meilleurs projets pédagogiques en Belgique.

La réussite de l’activité nécessite une longue préparation, une organisation méticuleuse et la collaboration de tous: élèves, professeurs, parents.

Pendant l’année scolaire, plusieurs reconnaissances ont lieu. Des professeurs et des adultes accompagnants partent repérer, dans un premier temps, le parcours, vérifier que tous les chemins sont praticables, anticiper les endroits plus délicats pour assurer une sécurité sans faille. Dans un second temps, une autre équipe part pour repérer les endroits de logement, les cantines pour anticiper toute l’organisation sur place, prévoir un timing, etc.

Parmi les adultes qui accompagnent, on compte une vingtaine de personnes faisant partie de l’équipe éducative de l’école (des professeurs, des éducateurs, des secrétaires) présentes et actives pour encadrer les élèves, préparer les soirées… On y dénombre aussi une trentaine d’adultes sélectionnés parmi les parents d’élèves participant ou ayant participé au projet. Ces « vieux cuirs », qui ont aussi comme objectif principal l’intérêt des élèves, sont indispensables et étoffent l’équipe. On y retrouve des médecins, des infirmières, des kinés, des ostéopathes, des mécaniciens professionnels, des conducteurs de camions. D’autres aident à l’intendance ou à l’informatique.

LES VALEURS VÉHICULÉES PAR CANAL 3

Solidarité, projet pédagogique, défi sportif et humain, voyage intérieur…

Canal 3 est une entreprise collective qui stimule la solidarité.

Elle s’adresse à tous les élèves de l’année concernée sans distinction sociale. La participation financière, identique pour tous (élèves, professeurs, accompagnants), est modeste. Certaines familles peuvent bénéficier, en toute discrétion, de systèmes de solidarité pour financer le voyage de leurs enfants. Les sommes gagnées lors des différentes activités lucratives (repas familial, vente de vins) sont mises en commun. La solidarité se retrouve aussi dans l’effort sportif où l’on voit fréquemment les élèves plus sportifs aider spontanément ceux pour qui l’exploit est plus compliqué à accomplir. Au Collège, les collègues des professeurs partis à Canal 3 collaborent à leur remplacement.

Il s’agit d’un projet pédagogique.

Ce projet développe des savoirs et des savoir-faire. En vue du raid, les cours deviennent des activités signifiantes impliquant chaque élève: rédaction de lettres, recherche de documents, traduction de prospectus, calculs (développement du rythme cardiaque), étude scientifique sur la nutrition adéquate lors d’un effort sportif sur une certaine durée…
Il est, en outre, demandé aux élèves d’être investis et impliqués dans le voyage. Chacun revêt un rôle pour lequel il suit une formation: journaliste, photographe, mécanicien, pilote de tandem, signaleur, secouriste. Certains préparent même une des soirées du séjour.
Les savoir-être sont aussi très sollicités. En effet, les élèves découvrent concrètement qu’en l’absence de respect de l’autre, il y a menace pour sa propre personne, d’où l’adhésion à un code de conduite reconnu indispensable à la vie de groupe. Sur place, l’effort commun, la proximité, le partage des tâches, la vie de groupe amènent à considérer l’école autrement. L’élève devient davantage un partenaire, vivant une relation plus égalitaire; l’enseignant voit son rôle mieux perçu, reconnu, apprécié.
Bref, si l’enjeu de l’éducation à la citoyenneté est d’apprendre à vivre et à coopérer avec d’autres, Canal 3 est, par son confinement et sa vie de partage permanent, un excellent laboratoire.

Canal 3 permet aux élèves de réaliser un défi sportif et humain.

Le parcours d’environ 400 kilomètres exige un effort physique et moral de la part des jeunes parfois peu préparés (l’un ou l’autre élève n’ayant jamais roulé à vélo). Le but est d’emmener tous les participants à l’arrivée.
Pour y parvenir, il faut un entrainement qui rende capable de fournir des efforts prolongés en selle et de faire face à une situation difficile (par exemple, une chute dans le canal) ou certains éléments climatiques (soleil, chaleur, pluie, vent…).
Il est nécessaire aussi d’avoir une organisation qui s’adapte aux capacités des plus faibles ou de ceux qui ont un handicap physique; on note, au fil des années, des élèves ayant des soucis cardiaques, un handicap visuel grave, un problème de jambe, de dos, des asthmatiques, des diabétiques…

Canal 3 est un voyage intérieur.

Il permet d’améliorer la confiance en soi car il est demandé aux élèves d’avoir des responsabilités, de respecter un code, de prendre la parole. Certains d’entre eux n’ont jamais quitté le nid familial et on sait qu’il est nécessaire pour la croissance de l’adolescent de vivre une rupture progressive, et à Canal 3, cela se déroule sans risques majeurs.
Enfin, le projet apporte aux élèves la possibilité de se rendre compte de l’importance du retour « aux choses simples ». En effet, ils apprennent à se séparer de la technologie dont ils jouissent au quotidien. Ainsi, pendant une semaine, ils abandonnent, parfois avec difficulté, leurs téléphones portables, ordinateurs,… et ont l’occasion de redécouvrir le véritable réseau social, celui qui n’est pas virtuel.

L’ÉDITION 2019

Après 25 éditions et plus de 9.000 kilomètres parcourus avec plus de 3.800 élèves en Belgique, en France et en Allemagne… Canal 3 revient !